Agence de Développement de l'Economie et de l'Environnement de la Province de Hainaut

En tant qu’enseignant(e), trouvez-vous qu’il est important que vos élèves apprennent à réfléchir de manière active sur le monde dans lequel nous vivons ?

Si oui, alors le programme “European Parliament Ambassador School (EPAS)” est fait pour vous !

Votre classe EPAS en 2022-2023

copyright Europahuis Ryckevelde

De quoi s’agit-il ?

Le programme “European Parliament Ambassador School”, ou “EPAS”, est un programme entre le Parlement européen et des écoles de l’enseignement secondaire. Celui-ci se déroule dans les 27 États-membres de l’Union européenne. Son objectif est de créer des jeunes, des citoyens européens critiques et actifs.

Chaque école participante met sur pieds une équipe composée de quelques senior ambassadors (enseignants) et de junior ambassadors (élèves). Cette équipe EPAS est responsable des activités européennes au sein de l’école et elle participe aux rencontres EPAS belges et européennes.

Pourquoi participer?

Ce programme évalue tout ce qui se passe au sein de l’école en matière d’éducation citoyenne: les activités liées aux thèmes d’actualité tels que le climat, l’UE en général, les échanges, etc. Toutes ces activités font partie du programme. De plus, le réseau d’écoles EPAS belges et européennes vous permet de vous informer et de vous inspirer des activités organisées par d’autres enseignants et élèves en matière d’éducation citoyenne européenne. Vous aurez également un accès direct à nos députés européens belges.

Inscrivez-vous pour la journée de présentation du programme!

Pour des informations plus détaillées du programme, nous vous invitons à regarder la vidéo en ligne sur cette page, ou bien à visiter www.epasbe.org, où vous découvrez le programme European Parliament Ambassador School. N’hésitez pas à transférer la vidéo à vos collègues et à votre direction !

 

Avez-vous envie d’inscrire votre classe ou d’en savoir encore plus ? Super !

EUROPE DIRECT Hainaut vous invite alors à la journée de présentation du programme pour les enseignants et Directeurs qui aura lieu en français le 29 septembre 2022 à Bruxelles. Nous pourrons prendre en charge vos billets de train.

Inscrivez-vous à la journée de présentation du programme pour les enseignants et Directeurs :

Source : https://www.europahuis.be/fr/votre-%C3%A9cole-va-t-elle-devenir-%C3%A9cole-ambassadrice-du-parlement-europ%C3%A9en

Cette année encore, notre programme d’activités a été validé par la Commission européenne, et a reçu le label officiel “Greenweek2022”.

Suivant le thème de cette édition “EU Green Deal – Make it Real!“, nous proposions des animations sur le thème de l’environnement (biodiversité, développement durable, énergie verte…), adaptées aux élèves et organisées de manière pédagogique et ludique par notre partenaire asbl Environnement et Découvertes.

Semaine verte européenneAfin de couvrir le plus large territoire possible de la Province de Hainaut, nous nous sommes rendus à :

  • l’école Notre-Dame de GRAND-RENG,
  • l’AR Bervoets et l’Institut St-Joseph de MONS,
  • l’école Notre-Dane de FLOBECQ,
  • l’école communale de HOUDENG-AIMERIES,
  • l’AR de Thuin, l’école communale de WARNETON,
  • et l’école de la nichée à BOUSSU

Cette activité se composait:

  • d’une brève introduction sur le rôle du Centre d’Information Europe Direct Hainaut et sur ce que fait l’Union européenne en matière d’environnement,
  • d’une animation pédagogique sur un thème de la défense de la Biodiversité
  • d’un atelier bricolage en relation avec l’animation pédagogique.

Chaque élève a reçu un sac Europe Direct contenant le dossier pédagogique de l’animation, ainsi que de la documentation sur l’Union européenne, avec des cartes et jeux sur l’Europe.

Un tout grand merci aux enfants et à leurs enseignant(e)s pour leur accueil et leur participation active !

Rendez-vous à tous pour la Greenweek 2023 !

Plus que jamais, l’avenir de l’Europe ce sont les jeunes, et l’avenir des jeunes est européen. Voilà pourquoi cette année 2022 est consacrée ANNÉE EUROPÉENNE DE LA JEUNESSE.

Année européenne de la jeunesse : 2022 c’est votre année !

copyright E.C.

« La jeunesse est le moteur de l’avenir »; « Le rôle des jeunes est capital dans la construction des démocraties » … Ces phrases, tu les as sans doute déjà lues sans en voir d’exemples concrets. Pourtant, quand les jeunes se mobilisent pour une cause, cela peut avoir des effets incroyables ; souviens-toi par exemple des grèves pour le climat ou des marches pour la justice sociale… Malgré cela, tu ne te sens pas très concerné(e), tu n’as pas le sentiment d’être entendu(e), d’avoir ton mot à dire ? L’Union européenne veut changer cela et te démontrer à quel point elle compte sur toi pour construire l’avenir de l’Europe, qui sera le tien.

2022, c’est aussi l’année du retour à une vie sociale « normale ». La pandémie de Covid-19 a été une période difficile, en particulier pour les jeunes. Tout le monde se remet doucement de cet isolement, et l’UE sait combien le ressenti des jeunes est important et doit être pris en compte dans ce nouveau chapitre. Encore plus qu’auparavant, l’UE entend inciter les jeunes à participer et à prendre leur place dans ce retour à la vie.

L’UE, ce sont aussi des valeurs qui nous rassemblent. Solidarité, paix, unité, justice, dignité, démocratie, sécurité, sont au cœur de l’Europe. La guerre en Ukraine vient nous rappeler combien ces valeurs qui ont construit l’Union européenne sont importantes.

Tous ces éléments mis bout à bout ont incité l’UE à désigner 2022 Année européenne de la Jeunesse (EYY pour European Year of Youth). « Le but de l’EYY est d’inclure les jeunes dans les réflexions, en leur faisant redécouvrir la vitalité du collectif et en écoutant leur voix pour construire ensemble un futur prometteur, inclusif et durable », explique Florence Cassart, coordinatrice de l’Année européenne de la Jeunesse.

Tu l’auras compris, l’objectif est de te montrer que l’Europe est là pour toi, quel que soit ton profil. Au fil de son histoire, l’UE a mis énormément de choses en place pour les jeunes, à plusieurs niveaux : éducation, mobilité, formation à l’emploi, dialogue avec les institutions, solidarité etc. De nombreuses mesures ont également des impacts pour tous les citoyens, jeunes ou pas ; l’UE agit au niveau de la protection des consommateurs, des communications (par exemple, elle a mis fin aux frais supplémentaires pour télécommunications à l’étranger). Et bien entendu, il y a le Green Deal, ou Pacte vert, qui a pour but de rendre l’Europe climatiquement neutre en 2050. Toutes ces initiatives te prouvent que la Commission européenne construit ses politiques en tenant toujours compte des aspirations des jeunes.

C’est le moment de rappeler toutes ces opportunités et de présenter les initiatives concrètes qui sont mises en place dans le cadre de l’EYY.

Le portail incontournable de l’EYY

Pour ne manquer aucune occasion de prendre part à cette année, visite le portail central de l’EYY qui rassemble toutes les informations utiles concernant l’EYY : https://europa.eu/youth/year-of-youth_fr

Le site propose une carte détaillée et des filtres (région, date, type d’activité) grâce à laquelle tu pourras trouver ce qui se passe autour de toi :

  • Envie de sortir et de voir du monde ? Des festivals et des concerts s’organisent près de chez toi avec l’appui de l’Union européenne.
  • Envie de participer à une conférence ? Choisis la thématique qui te parle (écologie, solidarité, justice etc.) et découvre l’agenda détaillé.
  • Tu es fan d’art, de photo ? Jette un œil à l’agenda culturel.

La plateforme regroupe l’immense éventail des initiatives dédiées à la jeunesse, thématique par thématique : mobilité étudiante, digital, culture, emploi et inclusion, solidarité avec l’Ukraine etc. Tu peux également contacter ton coordinateur local ou proposer une activité à partager sur la plateforme.

En plus, grâce à l’expérience interactive Voice recording platform, enregistre ton message et exprime-toi librement sur ce qui te fait vibrer, sur les valeurs auxquelles tu adhères, partage tes idées, pose tes questions…

Qu’est-ce que l’Europe fait pour moi ?

C’est difficile à résumer dans un seul et même article tant il y a de possibilités ! Voici déjà un petit tour d’horizon des opportunités, que nous développerons de manière plus détaillée par la suite.

  • Tu veux faire entendre ta voix?Il existe des organismes auprès desquels tu peux exprimer tes idées et être certain(e) qu’elles seront relayées auprès des autorités régionales, fédérales ou européennes. Ces initiatives ont un réel impact auprès des États membres et de l’UE.
    Côté francophone, le Dialogue Jeunesse organise des consultations afin de connaître l’opinion des jeunes sur différents sujets et amener des solutions concrètes. Pour t’impliquer dans ces discussions et porter la voix de la jeunesse, tu peux devenir Ambassadeur en rejoignant le Forum des Jeunes.
  • Tu veux t’engager pour la planète et ses habitants?Tu souhaites t’engager dans une action concrète autour de toi? Sache que si tu participes à un projet local en lien avec les Objectifs du Développement Durable et de la solidarité internationale, tu peux postuler recevoir une bourse d’un montant de 10.000 à 40.000 euros, octroyée par Mindchangers (date limite de dépôt des candidatures : le 26 juin 2022).
  • Tu veux étudier, faire un stage ou du volontariat à l’étrangerTu connais sûrement le programme Erasmus+ qui te permet de suivre une partie de ton cursus d’enseignement à l’étranger. Erasmus+ permet aussi de partir faire un stage ou un volontariat dans l’un des 33 pays participants.Le Bureau International de la Jeunesse gère également des programmes internationaux destinés aux jeunes de Wallonie et de Bruxelles. Chaque année, plus de 5 000 jeunes adultes bénéficient d’aide, de conseils et de financements.
  • Tu veux voyager en Europe?Grâce à DiscoverEU, tu peux découvrir une région d’Europe en bénéficiant d’un tas de réductions ! Des réductions sur des activités culturelles, sportives, d’apprentissage, des logements, des transport locaux, la nourriture, etc. Tu as (bientôt) 18 ans et tu veux découvrir l’Europe ? La seconde période de candidatures s’ouvrira bientôt ; à toi de saisir ta chance !

Tu l’auras compris, il y a énormément de possibilités pour toi, quelles que soient tes origines et ton profil. Repasse voir par le portail de l’EYY, tu trouveras certainement une activité ou un événement qui te plaira !

Source : https://www.student.be/fr/student-life/annee-europeenne-de-la-jeunesse-2022-c-est-ton-annee/

Le 9 mai, c’est la fête de l’Europe!

A cette occasion, EUROPE DIRECT Hainaut et la Ville de Péruwelz ont proposé une semaine entière d’activités à destination des citoyens, des acteurs économiques, des enseignants, des associations, des agriculteurs…

visite de citoyens à Bruxelles dans le cadre de la journée portes ouvertes des Institutions européennes

Elle a débuté le samedi 7 mai, par la visite de citoyens à Bruxelles dans le cadre de la journée portes ouvertes des Institutions européennes #EUOpenDay #EuropeDay                      

Lundi 9 mai, le Bourgmestre Vincent PALERMO et la Députée provinciale Fabienne DEVILERS ont lancé la soirée d’inauguration qui était organisée dans le prestigieux Domaine d’Arondeau, à Péruwelz. De nombreux citoyens, entrepreneurs, agriculteurs de la région ont pu écouter et débattre, en toute franchise, durant plus de deux heures, au cours de la conférence “L’importance de l’Europe en matière de sécurité et de développement économique”, avec les différentes personnalités présentes: les Députés européens Marc TARABELLA, Saskia BRICMONT et Olivier CHASTEL, le Ministre Président wallon Elio DI RUPO, le Ministre wallon du Budget Adrien DOLIMONT. Cette conférence était suivie d’un cocktail au cours duquel les participants ont pu continuer d’échanger avec les intervenants.

Louis MichelMardi 10 mai, c’est Louis MICHEL, ancien Commissaire européen, qui a débattu avec des citoyens lors d’une soirée organisée à la salle Arrêt 59 de Péruwelz, Elle a commencé par la conférence “L’Europe outil nécessaire aux citoyens, entreprises et associations” et s’est poursuivie par de nombreux échanges entre le Ministre d’Etat et les citoyens présents.

Mercredi 11 mai, le Député européen Benoît LUTGEN a visité l’institution pour personnes handicapées “Le Bon Pasteur”, à Bury avant de se rendre à Baugnies pour y découvrir l’exploitation agricole et l’épicerie l’Epinette.

Jeudi 12 mai, Olivier CHASTEL, Député européen, est venu débattre avec les élèves de 5e et 6e année de l’Institut St Charles; l’après-midi était consacrée à la visite la Brasserie Caulier.  

Vendredi 13 mai, c’est la Députée européenne Saskia BRICMONT, qui a rencontré les élèves de 5e et 6e secondaire de l’Athénée royal de Péruwelz.             

Elle a ensuite visité la distillerie du Centenaire à Wiers et la Distillerie Gervin à Baugnies, deux entreprises locales de la région.

Pour clôturer cette semaine de l’Europe, l’équipe d’EUROPE DIRECT Hainaut était présente sur le marché hebdomadaire de Péruwelz, afin d’y rencontrer les citoyens et leur proposer un quiz “Tour d’Europe”.

Europe Direct HainautNous vous donnons déjà rendez-vous, aux alentours du 9 mai 2023, pour une nouvelle édition de notre  Semaine de l’Europe  dans une autre commune du Hainaut!    

               

Next Gen BelgiumUne relance économique qui réussit

En avril 2021, la Belgique était dans la première vague de pays à remettre et à voir approuver son Plan de Relance à la Commission européenne.  Ce plan a pour ambition d’accélérer la transition de notre pays vers une Belgique plus durable, plus résiliente et plus inclusive qui réponde aux aspirations des générations futures.

Pour marquer le premier anniversaire de remise du Plan de Relance, le Commissaire européen Paolo Gentiloni, le Premier Ministre Alexander De Croo et le Secrétaire d’État à la Relance Thomas Dermine ont participé à une conférence de presse ce jeudi 28 avril à L’Atomium.

Lors de cet événement, Thomas Dermine a indiqué que la relance de l’économie belge est aujourd’hui en en bonne voie, comme en témoignent les derniers chiffres macro-économiques. Grâce à la politique de soutien de l’économie au niveau régional, fédéral et européen, l’économie belge, tant pour les chiffres du PIB que pour ceux du marché du travail, est de retour aux niveaux d’avant la crise du COVID-19.

En matière de croissance du PIB, on observe une embellie significative comme le soulignent les estimations de la Commission Européenne. Ces estimations qui prédisaient une contraction du PIB pour la période 2020-2021 de l’ordre de -4.6% à l’automne 2020 ont aujourd’hui été révisées à la hausse et prédisent une croissance de l’ordre de 0.1%.

En outre, le taux d’emploi dépasse son niveau d’avant crise et atteint le meilleur chiffre jamais observé en Belgique (71.6%).

L’investissement public continue à croître (+20% depuis 2019) et est en bonne voie pour atteindre les objectifs fixés par la Vivaldi, qui vise à monter l’investissement public à un niveau historique de 3,5% en 2024.

Une exécution du plan de relance en bonne voie

Cet événement a par ailleurs permis de faire le bilan sur la première année de mise en œuvre du Plan de Relance coordonné par le Fédéral regroupé sous le vocable « Next Gen Belgium » 

Il y a exactement un an, le gouvernement a lancé le Plan National de Relance et d’Investissement pour sortir notre pays plus fort de la crise en investissant dans une Belgique plus durable, numérique, résiliente et inclusive pour les générations actuelles et futures. Un total de 7,5 milliards d’euros seront investis jusqu’en 2026.

Le plan comprend plus de 140 projets innovants avec 410 objectifs autour de 5 thèmes centraux : durabilité, numérisation, mobilité, inclusion et productivité.

Près du tiers des objectifs (~140) sont attendus d’ici la fin de l’année et ont déjà entamé leur phase d’exécution. Ces objectifs ont fait l’objet d’un premier rapportage qui révèle que la réalisation des projets est en bonne voie : 20% des objectifs ont déjà été complétés, 72% sont on track et 8% subissent un retard qui devrait être rattrapé lors de la prochaine échéance de rapportage dans 6 mois.

Dans le domaine de la durabilité, les études de faisabilité et d’ingénierie ont été lancées pour la création de ‘île énergétique en mer du Nord’, des appels à projets hydrogène sont prêts à être lancés et des réformes relatives aux primes de rénovations énergétiques ont été adoptées en Flandre et en Communauté germanophone.

Dans le domaine de la numérisation, les premiers projets pilotes d’IA ont été sélectionnés, un Digital Transformation Office a été mis sur pied pour accompagner la numérisation de la justice et la réforme 5G a été adoptée. Dans les mois à venir, les enchères pour la 5G seront lancées et une loi formalisant la création de la Health Data Authority sera formulée.

En matière de mobilité, des réformes importantes relatives au budget mobilité, aux voitures de société et aux incitants fiscaux pour l’installation de bornes de recharge ont été adoptées. Des travaux d’amélioration de l’accessibilité des gares ont été complétés pour 6 gares et plus de 20 travaux de rénovation d’infrastructure ferroviaire sont prévus d’ici la fin de l’année.

Dans le domaine de l’inclusion, ce sont plus de 2700 écoles qui ont reçu des fonds pour s’équiper en matériel numérique (PC, tablettes, wifi) en Flandre, Bruxelles et communauté germanophone. Des ressources supplémentaires ont été déployées dans des centaines d’écoles et CPMS pour soutenir les élèves qui ont dû faire face à des difficultés dans le contexte de covid.

En matière de productivité, des réformes touchant aux domaines de la formation et du coaching ont été adoptées respectivement au fédéral et en Wallonie. Au cours des prochains mois, plus de 300.000 personnes pourront être formées dans le cadre de le « learning and career offensive » de la Flandre.

« Next Gen Belgium » : Un outil pionnier en ligne pour suivre en temps réel l’avancement des projets du Plan de Relance

Enfin, dans un effort de transparence complète, le gouvernement souhaite que chaque citoyen puisse suivre à tout moment l’évolution de tous les projets du plan de relance et d’investissements. C’est pourquoi un outil pionnier en Europe a été mis en ligne « nextgenbelgium.be ». Il permet de suivre l’exécution de chaque projet et d’analyser tous les détails du plan.

Avec des filtres dynamiques par thème, composante ou encore entité, il est possible de découvrir le plan de relance dans toutes ses dimensions et d’analyser chaque projet dans le détail ainsi que les délais d’exécution

Le site sera mis à jour au fur et à mesure que les projets avancent afin de permettre aux citoyens de suivre la mise en œuvre des projets. On peut notamment y retrouver l’état d’avancement des projets, les objectifs programmés dans les années à venir, les montants consacrés, l’impact concret attendu ainsi que la contribution aux objectifs de développement durable. www.nextgenbelgium.be

Alexander De Croo : « Notre monde a fondamentalement changé ces derniers mois. Les vaccins nous ont aidé à dompter le coronavirus et la guerre atroce déclarée par Poutine à l’Ukraine a des impacts considérables sur notre économique. À la lumière de ces événements, les virages que nous avons pris il y a un an s’avèrent pourtant les bons. Le premier choix était d’investir dans une Europe durable, qui à l’aide des énergies renouvelables nous aidera à être moins dépendant des énergies fossiles et d’autres acteurs. Le second choix avait été de miser sur une Europe numérique dont les entreprises du secteur sont aujourd’hui le moteur de la relance post-covid. Nous avons, en ce sens, été visionnaires. Plus que jamais, les fondements du Plan de Relance que nous avons mis en place avec le support de l’Europe sont les socles de notre futur. »

Paolo Gentiloni : « Après s’être fortement remise de la récession causée par le COVID-19, l’économie belge est maintenant confrontée à de nouveaux défis. L’agression non provoquée de la Russie contre l’Ukraine provoque des ondes de choc en Europe et dans le monde, sous la forme d’une hausse des prix de l’énergie et des denrées alimentaires et de perturbations des chaînes d’approvisionnement essentielles. La clé pour surmonter cette tempête est de coordonner notre réponse politique, tout comme nous l’avons fait pendant la pandémie en lançant NextGenerationEU. La mise en œuvre efficace de l’ambitieux plan de relance et de résilience de la Belgique aidera le pays à naviguer dans ces eaux troubles et à en sortir plus fort. La Commission européenne continuera à travailler main dans la main avec la Belgique pour faire de cette occasion unique un succès ». 

Thomas Dermine « L’objectif de notre plan de relance et d’investissement est d’accélérer la double transition écologique et numérique. Les circonstances particulières que nous connaissons doivent nous obliger à poursuivre nos efforts. Les investissements publics sont la clé de notre prospérité de demain. Au-delà, je ne peux que me réjouir que notre travail soit salué par les instances européennes. Nous avons co-écrit le plan avec les partenaires sociaux et la société civile. Aujourd’hui, nous allons encore un pas plus loin en honorant notre engagement de transparence vis-à-vis des citoyens en leur permettant de suivre en temps réel l’exécution du plan via un outil en ligne : ‘Next Gen Belgium’. Ici aussi nous sommes pionniers en Europe »

Source : CP site de la REP Belgique  https://belgium.representation.ec.europa.eu/actualites/le-commissaire-europeen-paolo-gentiloni-latomium-pour-mettre-en-evidence-les-progres-au-niveau-du-2022-04-28_fr

Site officiel :  www.nextgenbelgium.be

100 villes de l’UE climatiquement neutres

La Commission a annoncé aujourd’hui les 100 villes de l’UE qui participeront à la mission de l’UE pour 100 villes intelligentes et neutres pour le climat d’ici 2030, dite “Cities Mission”. Les 100 villes proviennent des 27 États membres, avec 12 villes supplémentaires provenant de pays associés ou susceptibles d’être associés à Horizon Europe , le programme de recherche et d’innovation de l’UE (2021-2027).

Nos zones urbaines abritent 75 % des citoyens de l’UE. Globalement, les zones urbaines consomment plus de 65 % de l’énergie mondiale, représentant plus de 70 % des émissions de CO 2 . Il est donc important que les villes agissent comme des écosystèmes d’expérimentation et d’innovation pour aider toutes les autres dans leur transition vers la neutralité climatique d’ici 2050.

Ursula von der Leyen , présidente de la Commission, a déclaré : « La transition verte fait actuellement son chemin dans toute l’Europe. Mais il y a toujours un besoin de pionniers, qui se fixent des objectifs encore plus élevés. Ces villes nous montrent la voie vers un avenir plus sain. Nous les soutiendrons sur ce point ! Commençons le travail aujourd’hui.

La Mission Villes recevra un financement de 360 ​​millions d’euros d’Horizon Europe couvrant la période 2022-23, pour lancer les voies d’innovation vers la neutralité climatique d’ici 2030. Les actions de recherche et d’innovation porteront sur la mobilité propre, l’efficacité énergétique et l’urbanisme vert, et offriront aux possibilité de construire des initiatives conjointes et d’intensifier les collaborations en synergie avec d’autres programmes de l’UE.

Les avantages pour les villes comprennent des conseils et une assistance sur mesure d’une plateforme de mission dédiée gérée par NetZeroCities , des opportunités de financement et de financement supplémentaires et la possibilité de rejoindre de grandes actions d’innovation et des projets pilotes. La mission offre également des opportunités de réseautage, d’échange de meilleures pratiques entre les villes et un soutien pour impliquer les citoyens dans la mission.

Prochaines étapes

La Commission invitera les 100 villes sélectionnées à élaborer des contrats de ville pour le climat, qui comprendront un plan global de neutralité climatique dans tous les secteurs tels que l’énergie, les bâtiments, la gestion des déchets et les transports, ainsi que les plans d’investissement correspondants. Ce processus impliquera les citoyens, les organismes de recherche et le secteur privé. Les engagements clairs et visibles pris par les villes dans les contrats de ville pour le climat leur permettront de s’engager auprès de l’UE, des autorités nationales et régionales – et surtout de leurs propres citoyens pour atteindre cet objectif ambitieux.

De plus, à la lumière de l’intérêt massif de 377 villes à rejoindre la mission, la Commission met également en place un soutien pour les villes qui n’ont pas été sélectionnées, y compris un soutien via la plateforme de mission et des opportunités de financement dans le cadre du programme de travail de mission des villes d’Horizon Europe .

Source : CP de la Commission européenne :  https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/en/ip_21_4747

Fiche de présentation (en anglais) : https://op.europa.eu/en/publication-detail/-/publication/822ee360-c9bf-11ec-b6f4-01aa75ed71a1/language-en/format-PDF/source-256649647

Vidéo promotionnelle du programme :

 

La Commission européenne a autorisé la commercialisation des grillons domestiques (Acheta domesticus) en tant que nouvel aliment pour l’UE, après une évaluation détaillée de l’Agence européenne de sécurité des aliments.

La stratégie « De la ferme à la table » identifie les insectes comme une source alternative de protéines qui pourrait faciliter le passage à un système alimentaire plus durable. Les grillons domestiques deviennent le troisième insecte autorisé en tant qu’ingrédient alimentaire pour le marché de l’UE et ils seront disponibles sous forme congelée, séchée ou en poudre.

La série de questions et réponses ci-après vous en dira plus sur cette nouvelle source sûre de protéines alimentaires inédites.

Qu’a été adopté par la Commission le 10 février 2022?

Le 10 février 2022, la Commission a autorisé la mise sur le marché d’un troisième insecte, Acheta domesticus (cricket de maison), en tant que denrée alimentaire.

Le terme «cricket maison» désigne l’adulte d’ Acheta domesticus, une espèce d’insectes appartenant à la famille des Gryllidae.

Le nouvel aliment se compose des formes congelées, séchées et en poudre du grillon domestique. Il est destiné à être commercialisé comme collation ou comme ingrédient alimentaire, dans un certain nombre de produits alimentaires.

En outre, la Commission a autorisé pour la deuxième fois la mise sur le marché de formes congelées, séchées et en poudre de larves de Tenebrio molitor (vers à tourbe jaune) en tant que nouvel aliment. Cela est dû au fait que, dans les deux cas, l’autorisation est liée aux demandeurs en raison des dispositions relatives à la protection des données prévues dans le règlement sur les nouveaux aliments.

L’autorisation du grillon domestique permettra au demandeur de mettre cette espèce d’insecte sur le marché de l’UE sous certaines conditions d’utilisation.

Pourquoi approuvons-nous les insectes comme nourriture?

Les nouveaux aliments sont définis comme des denrées alimentaires qui n’avaient pas été consommées dans une large mesure par l’homme dans l’UE avant le 15 mai 1997, date à laquelle le premier règlement sur les nouveaux aliments est entré en vigueur. Bien qu’il existe des preuves anecdotiques de l’existence d’insectes consommés comme denrées alimentaires dans le passé, aucun État membre n’a confirmé de consommation humaine significative avant le 15 mai 1997 pour aucune espèce d’insecte.

Le règlement sur les nouveaux aliments exige une autorisation avant qu’un nouveau produit alimentaire puisse être mis sur le marché de l’Union.

Le règlement sur les nouveaux aliments ne concerne que l’approbation d’un produit, à la suite d’une évaluation scientifique rigoureuse effectuée par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). L’Autorité vérifie, à la lumière des preuves scientifiques disponibles, que la denrée alimentaire ne présente pas de risque pour la sécurité de la santé humaine.

Ce qui s’est passé aujourd’hui est l’une des dernières étapes de la procédure d’autorisation du criquet migrateur en tant que nouvel aliment. Les États membres ont donné leur feu vert à la Commission pour permettre à un exploitant du secteur alimentaire, qui avait demandé cette autorisation, de mettre le produit sur le marché de l’UE. La Commission va maintenant adopter un acte juridique à cette fin. C’est déjà arrivé au ver de farine jaune.

Qu’est-ce que le règlement sur les nouveaux aliments?

Le règlement sur les nouveaux aliments aide les entreprises du secteur alimentaire à mettre sur le marché de l’UE des aliments innovants, tout en garantissant leur sécurité, et concerne les denrées alimentaires qui n’étaient pas consommées dans l’UE dans une large mesure avant le 15 mai 1997.

Cette législation établit un juste équilibre entre innovation et sécurité. Le régime actuel a divisé par 2 le temps nécessaire pour que les aliments innovants atteignent le marché de l’UE par rapport à la législation précédente. Elle concerne des aliments aussi divers que les insectes, les algues, les nouvelles protéines végétales ou les aliments traditionnels provenant de pays tiers et contribuera à la réalisation des objectifs du pacte vert et de la stratégie «De la ferme à la table».

Les principes qui sous-tendent le règlement sur les nouveaux aliments sont que les nouveaux aliments doivent être sans danger pour les consommateurs et étiquetés correctement, afin de ne pas les induire en erreur, et si un nouvel aliment est destiné à remplacer un autre aliment, il ne doit pas différer d’une manière que la consommation du nouvel aliment serait désavantageuse sur le plan nutritionnel pour le consommateur.

Pourquoi devrions-nous manger des insectes?

Il appartient aux consommateurs de décider s’ils veulent manger des insectes ou non. L’utilisation d’insectes comme source alternative de protéines n’est pas nouvelle et les insectes sont régulièrement consommés dans de nombreuses régions du monde.

Le produit est-il sûr?

Oui. Les nouveaux aliments ne peuvent être autorisés que s’ils ne présentent aucun risque pour la santé humaine, sinon son approbation n’aurait pas été soumise par la Commission aux États membres.

À la suite d’une demande de la société Fair Insects BV, le produit a fait l’objet d’une évaluation scientifique rigoureuse de la part deRechercher les traductions disponibles de ce lienEN••• l’EFSA, qui a conclu que le criquet migrateur était sûr au regard des utilisations et des niveaux d’utilisation proposés par le demandeur.

Y a-t-il des problèmes de santé?

Selon l’EFSA, les allergies alimentaires représentent un problème de santé publique important, affectant environ 2 à 4 % de la population adulte et jusqu’à 8 à 9 % des enfants.

Les règles de l’UE relatives à l’étiquetage des denrées alimentaires établissent une liste de 14 allergènes devant être étiquetés (par exemple œufs, lait, poisson, crustacés, etc.). Il s’agit de permettre aux personnes souffrant d’allergies alimentaires d’être informées sur la question de savoir si les produits contiennent des ingrédients auxquels ils sont sensibles.

L’EFSA a conclu que la consommation des protéines d’insectes évaluées pouvait entraîner des réactions allergiques. Cela peut être particulièrement le cas chez les sujets présentant des allergies préexistantes aux crustacés, aux acariens et, dans certains cas, aux mollusques. En outre, les allergènes de l’aliment (par exemple le gluten) peuvent se retrouver dans l’insecte qui est consommé.

Par conséquent, l’autorisation de ce nouvel aliment clarifie cette question et fixe des exigences spécifiques en matière d’étiquetage en ce qui concerne l’allergénicité.

Il existe déjà des insectes vendus comme denrées alimentaires dans l’UE. Comment est-ce possible?

Cela est vrai, pour des raisons historiques, et il y a déjà eu deux insectes autorisés («larve Tenebrio molitor»Rechercher les traductions disponibles de ce lienEN•••), «sous forme congelée, séchée et en poudre de larve Tenebrio molitor Rechercher les traductions disponibles de ce lienEN••• et (Locusta migratoriaRechercher les traductions disponibles de ce lienEN•••) en vertu du règlement sur les nouveaux aliments.

Les États membres ont émis des doutes quant à la question de savoir si des insectes entiers étaient couverts par l’ancien règlement sur les nouveaux aliments. Cette incertitude a été clarifiée par l’arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne (1er octobre 2020), qui a conclu que des insectes entiers ne relevaient pas du champ d’application de ce règlement et pouvaient donc être mis sur le marché sans autorisation préalable à la mise sur le marché.

À son tour, l’actuel règlement sur les nouveaux aliments, applicable depuis le 1er janvier 2018, considère explicitement les insectes entiers comme de nouveaux aliments, qui doivent donc obtenir une approbation.

Afin d’atténuer l’impact de cette extension du nouveau régime alimentaire sur les exploitants du secteur alimentaire (ESA) d’insectes entiers, le règlement actuel prévoit une période transitoire qui permet aux ESA de continuer à mettre des insectes entiers sur le marché sous certaines conditions. En particulier, une demande d’autorisation au titre de l’actuel règlement sur les nouveaux aliments a dû être soumise à la Commission au plus tard le 1er janvier 2019. C’est pourquoi certains insectes sont déjà sur le marché, alors que leur évaluation scientifique au titre du règlement sur les nouveaux aliments est toujours en cours.

Les produits contenant des insectes seront-ils étiquetés?

Le projet d’acte juridique établit des exigences en matière d’étiquetage pour les denrées alimentaires contenant le nouvel aliment.

Cela s’applique en plus des exigences du règlement sur l’étiquetage.

Y a-t-il d’autres dossiers en attente? Pouvons-nous nous attendre à ce que davantage d’insectes soient autorisés dans l’UE?

À l’heure actuelle, 9 demandes d’insectes font l’objet d’une évaluation de sécurité par l’EFSA.

Les insectes destinés à l’alimentation humaine et animale contribueront-ils à la réalisation des objectifs de la « De la ferme à la table » et du pacte vert?

Selon la FAO, les insectes comme nourriture apparaissent comme une question particulièrement importante au XXIe siècle en raison de l’augmentation du coût des protéines animales, de l’insécurité alimentaire, des pressions environnementales, de la croissance démographique et de l’augmentation de la demande de protéines parmi les classes moyennes. Il faut donc trouver des solutions alternatives au bétail conventionnel. La consommation d’insectes contribue donc positivement à l’environnement, à la santé et aux moyens de subsistance.

La FAO indique également que les insectes sont une source alimentaire très nutritive et saine avec une teneur élevée en matières grasses, en protéines, en vitamines, en fibres et en minéraux. Par conséquent, ils sont une source alternative de protéines facilitant le passage à une alimentation saine et durable.

Dans le cadre d’Horizon Europe, qui est un programme de financement de la recherche et de l’innovation, les protéines à base d’insectes sont considérées comme l’un des domaines clés de la recherche.

Quel est l’impact économique de ce marché?

À l’heure actuelle, les insectes en tant qu’aliments représentent un très petit marché de niche dans l’UE.

Les avantages environnementaux de l’élevage d’insectes pour l’alimentation humaine sont fondés sur l’efficacité élevée de conversion des aliments des insectes, la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la réduction de l’utilisation de l’eau et des terres arables, et l’utilisation de la bioconversion à base d’insectes comme solution commercialisable pour réduire le gaspillage alimentaire.

Source : https://ec.europa.eu/food/safety/novel-food/authorisations/approval-insect-novel-food_fr?etrans=fr

Lien : Newsletter ENRD https://enrd.ec.europa.eu

Digital attitude

Vous êtes un indépendant/TPE ou PME ?

📈💪 Vous souhaitez booster la présence digitale de votre entreprise ?

 

Adoptez la digital attitude en bénéficiant d’un coaching individuel gratuit !

 

➡➡ INSCRIPTON GRATUITE ICI ⬅⬅

Dans le cadre du Projet Interreg PROGRES, vous avez la possibilité de bénéficier d’un audit digital GRATUIT de votre entreprise grâce à l’outil E-Scan.

Suite à cet audit, vous aurez l’opportunité de bénéficier jusqu’à 20 heures de coaching individuel gratuit encadrées par nos coachs certifiés et portant sur quatre thématiques au choix :

 Réseaux sociaux

  • Quels sont les réseaux pertinents pour mon entreprise ?
  • Comment définir ma ligne éditoriale ?
  • Comment mettre en œuvre des campagnes publicitaires ?

 E-référencement 

  • Mon site web est-il suffisamment référencé sur les moteurs de recherche ?
  • Comment réaliser des campagnes publicitaires payantes grâce à Google Ads ?
  • Comment créer ma page “Google My Business” ?

 E-marketing 

  • Est-il intéressant pour mon entreprise d’investir dans un système de gestion de base clients ?
  • Mes bases clients sont-elles bien gérées (RGPD, etc.) ?
  • Comment cibler mes prospects et clients grâce à l’e-mailing ?

 E-Commerce 

  • Mon entreprise doit-elle vendre en ligne ou vendre grâce au web ?
  • Quelles sont les solutions les mieux adaptées à mon activité ?
  • Comment créer de A à Z ma solution d’e-commerce ?

 

 Conditions de participation :

  • Disposer d’un numéro d’entreprise (TVA)
  • Etre un indépendant/TPE ou PME
  • Avoir son siège social situé en province du Hainaut
  • Ne pas avoir dépassé le plafond de 200.000 € d’aides de minimis sur les trois exercices fiscaux précédents.
  • Etre en règle avec ses cotisations sociales et fiscales, et ne pas faire l’objet d’une procédure de redressement judiciaire, ni de poursuites administratives ou pénales
  • Chaque entreprise ne peut sélectionner que maximum deux thématiques sur les quatre proposées.

 Critères de sélection : 

  • Précision : le besoin/ projet exposé est suffisamment détaillé ?
  • Pertinence : le besoin/ projet exposé est en lien avec les solutions proposées en digitalisation ?
  • Faisabilité : le besoin/projet exposé permet d’être abordé dans le temps imparti par le coaching ?
    ▶ Déroulement du coaching :
    Les différentes candidatures feront l’objet d’une sélection par les partenaires du projet PROGRES.
    Les entreprises sélectionnées seront contactées pour un premier entretien qui permettra de délimiter la mission de coaching en fonction des thématiques sollicitées.
    L’entreprise s’engage à suivre l’entièreté du forfait d’heures de coaching.En cas de non-respect des modalités fixés conjointement avec le(s) coach(s) ou en cas d’absence répétées, les partenaires du projet PROGRES se réservent le droit d’annuler le coaching et d’attribuer les heures restantes à d’autres entreprises.Le forfait de coaching doit impérativement être épuisé pour le 30 septembre 2022 au plus tard.Le projet PROGRES s’inscrit dans le cadre du Programme Interreg V-A France-Wallonie-Vlaanderen. Sa mission consiste à soutenir la croissance et la compétitivité des entreprises à l’échelle transfrontalière. Ce projet est financé par le Fonds européen de développement régional.

    ▶ Infos et contacts :

    Arnaud FLEURQUIN
    arnaud.fleurquin@hainaut.be
    +32 (0) 65 342 638

Le pacte Vert pour l'Europe

Une des 6 priorités de la Commission européenne pour 2019-2024

  • Un Pacte vert pour l’Europe

Le 2 décembre 2021, l’accord sur la réforme de la politique agricole commune (PAC) a été formellement adopté. La nouvelle législation, qui doit entrer en vigueur en 2023, ouvre la voie à une PAC plus juste, plus verte et plus basée sur les performances.

Il cherchera à assurer un avenir durable aux agriculteurs européens, à fournir un soutien plus ciblé aux petites exploitations et à accorder une plus grande flexibilité aux pays de l’UE pour adapter les mesures aux conditions locales.

L’agriculture et les zones rurales sont au cœur du Pacte Vert (ou Green Deal) européen, et la nouvelle PAC sera un outil clé pour atteindre les ambitions des stratégies de la ferme à la fourchette et de la biodiversité.

 La nouvelle politique agricole commune: 2023-27 sera essentielle pour assurer l’avenir de l’agriculture et de la sylviculture, ainsi que pour atteindre les objectifs du Pacte Vert européen.

Autres infos officielles utiles;

Face au vieillissement de la population agricole, l’UE intensifie ses efforts pour inciter les jeunes à se lancer dans l’agricultureSeulement 11 % de toutes les exploitations agricoles de l’Union européenne sont dirigées par des agriculteurs de moins de 40 ans.

Le podcast Food for Europe est une série de podcasts européens sur les aliments que nous mangeons et les agriculteurs qui les produisent. Le n°12/14 – 24/02/2022,France – portrait d’une agriculture en transition. Si le secteur est vieillissant dans l’Hexagone, le retour à la terre est dans l’air du temps chez les jeunes, mais avec un impératif : réconcilier les pratiques avec l’environnement, dans le cadre d’une agriculture à taille humaine…

Stratégie de la ferme à la fourchette est au cœur du Green Deal européen, visant à rendre les systèmes alimentaires équitables, sains et respectueux de l’environnement.

Financement européen pour la promotion des produits agricoles – Portail de l’agriculture Wallonne

 

Atelier migration d'ici et d'ailleursParticipez à notre Atelier débat

du samedi 30 avril 2022 de 9h à 12h!
Evénement reporté en octobre! plus d’informations>>>>

 

Une des 6 priorités de la Commission européenne pour 2019-2024

  • Promotion de notre mode de vie européen. La migration est une question complexe, avec de nombreux aspects qu’il convient d’évaluer ensemble. La sécurité des personnes qui recherchent une protection internationale ou une vie meilleure, les préoccupations des pays situés aux frontières extérieures de l’UE, qui craignent que les pressions migratoires ne dépassent leurs capacités et qui ont besoin de la solidarité des autres. Ou les préoccupations des autres États membres de l’UE, qui craignent que leurs propres systèmes nationaux d’asile, d’intégration ou de retour ne soient pas en mesure de faire face à d’éventuels flux importants si les procédures ne sont pas respectées aux frontières extérieures.
  • Sur la base d’une évaluation globale, la Commission propose une nouvelle approche en matière de migration: instaurer
  • un climat de confiance grâce à des procédures plus efficaces et un nouvel équilibre entre responsabilité et solidarité
  • Instaurer un climat de confiance: nouvel équilibre entre responsabilité et solidarité
  • Des responsabilités claires grâce à des procédures améliorées et modernisées
  • Un nouveau mécanisme de solidarité constante

 

 Nouveau pacte sur la migration et l’asileUne nouvelle approche en matière de migration en Europe 

Autres infos officielles utiles;

Une nouvelle approche en matière de migration en Europe, nouveau pacte sur la migration et l’asile

Faits et chiffres sur l’asile et migration en Europe (du Parlement européen)

Matériels pédagogiques pour les 9/15 ans – Aider les personnes forcées de fuir

 

Agence de l’Union européenne pour l’asile (AUEA) est une agence décentralisée de l’UE qui offre un large soutien opérationnel et technique aux autorités nationales des pays de l’UE.

 

 

 

Aller au contenu principal