Agence de Développement de l'Economie et de l'Environnement de la Province de Hainaut
Mettre en place UNE ECOTEAM au sein de son entreprise, les clés du succès

Publié dans Actualités, Développement des entreprises, Environnement / Patrimoine arboré, Nos articles
L’EcoTeam est un outil de réalisation de l’objectif 12 des Nations unies: “contribuer à des modes de consommation et production durables”1, qui se prête bien au monde de l’entreprise, tout comme des pouvoirs publics, des ménages, des groupes associatifs, etc. Basées sur l’idée que des petits changements individuels d’éco-responsabilité peuvent changer le monde lorsqu’ils sont appliqués à plus large échelle, les pratiques s’affinent et s’adaptent depuis les années 1990. Voici les grands facteurs de succès d’une EcoTeam.

Mettre en place UNE ECOTEAMElle est basée sur une dynamique de projet qui nécessite:

  1. un objectif clair de la direction sur sa politique en matière d’achats durables, de gestion des déchets ou de mobilité, sa politique de réduction de sa consommation d’eau, de papier ou d’énergie ou sa volonté de protéger la biodiversité ou de favoriser une alimentation durable;
  2. le pilotage du projet s’effectue par un référent interne formé à ces fins et/ou un coach externe. Celui-ci met en place un groupe de travail transversal recruté sur base volontaire dont la composition sera connue du personnel;
  3. le référent réalisera un scan comportemental pour faire émerger des perceptions et des comportements individuels sur la thématique durable choisie. Le groupe de travail réalisera un diagnostic SWOT, mettant en lumière de façon objective, à la fois les points d’amélioration (faiblesses, menaces) et les situations favorables (atouts, opportunités);
  4. le groupe proposera des actions concrètes dans un plan d’actions permettant d’atteindre les objectifs à différentes échelles de temps (court, moyen et long termes). Les actions seront directement portées et implémentées par les membres du groupe de travail, ce qui favorise leur implication et motivation;
  5. le groupe déterminera des indicateurs pour mesurer l’état d’avancement du projet et établir les liens utiles avec les performances environnementales mesurées. Dans une optique d’amélioration continue, l’évaluation permet d’identifier des pistes d’amélioration, tant sur le fonctionnement interne de l’EcoTeam que sur le contenu du programme d’actions;
  6. le groupe assurera une communication interne sur les actions et les résultats obtenus pour maintenir la dynamique, valoriser et motiver les membres. Il pourra, s’il le souhaite, communiquer vers l’extérieur son éco-exemplarité sur les enjeux environnementaux de son secteur d’activités.

On le comprend, l’EcoTeam repose sur un groupe de volontaires qui insufflent une dynamique positive d’éco-responsabilité au sein d’une entreprise et son plus gros risque est que les autres membres du personnel ne s’approprient pas les actions proposées et que la dynamique s’essouffle sans avoir atteint ses objectifs et apporté de changement durable. Au-delà des outils de gestion d’équipe, du changement et de projet, déterminez éventuellement vos nouvelles valeurs ou vos règles afin de construire une véritable culture interne durable dans votre entreprise.

Pour en savoir plus:
Consultez le site www.eco-team.be

Fannie LECOMTE