Agence de Développement de l'Economie et de l'Environnement de la Province de Hainaut
Triton alpestre

La mare sera très vite peuplée de nombreux organismes unicellulaires et de petits invertébrés. Ceux-ci vont réguler l’équilibre écologique de la mare et ainsi amorcer la chaîne alimentaire.

Ces organismes vont aussi être apportés avec la végétation.

Des insectes viendront bientôt s’installer aux abords de la mare. Certains y séjourneront le restant de leur vie (dytiques, punaises,…); d’autres ne s’y rassembleront que pour pondre (moustiques, libellules,…).

La colonisation animale de la mare s’établit d’elle-même, assez rapidement et il y a donc lieu de ne pas y introduire d’animaux, ce qui risquerait de perturber fortement l’équilibre biologique du milieu et d’entraîner un bouleversement profond de la vie de la mare. Le transport d’amphibiens d’un point à un autre est interdit!

La seule exception concerne les “escargots d’eau” (planorbes, limnées,…) car ceux-ci jouent un rôle capital dans la décomposition de la matière organique.

Si la mare est située dans un environnement qui leur est favorable, les batraciens viendront d’eux-mêmes la coloniser.

crapaud commun

Crapauds communs (Bufo bufo), grenouilles rousses et tritons migrent chaque année pour retrouver leur site de reproduction. A partir du mois de février, par un temps doux et humide, les amphibiens partent, à la tombée de la nuit, retrouver leur lieu de naissance.
Certaines mares et fossés sont si populaires que les amphibiens s’y retrouvent par milliers.

Libellule

Les libellules, les odonates sont un ordre d’insectes à corps allongé, dotés de deux paires d’ailes membraneuses, généralement transparentes, et dont les yeux composés et généralement volumineux leur permettent de chasser efficacement leurs proies. Ils sont aquatiques à l’état larvaire et terrestres à l’état adulte. Ils ont besoin de pièces d’eau, comme les mares, pour se reproduire.
Sous-ordre des anisoptères (Anisoptera)

.

Araignée d'eau

La mare est un endroit très riche en biodiversité, on peut notamment y découvrir de très nombreux insectes spécifiques du milieu aquatique. Ces insectes affectionnent les berges, certains vivent sous les cailloux, d’autres trouvent abri dans les branches mortes, d’autres passeront leur vie entière dans l’eau. Parmi les plus connus: araignées d’eau ou patineuses (Gerris sp.), libellules, moustiques, notonectes, dytiques mais aussi d’autres, plus discrets et tout aussi intéressants: gyrins, hydromètres, vers de vase, larves de dytiques, éphémères…

Triton

La Wallonie compte quatre espèces de tritons. A part le triton crêté, rare et localisé, les trois autres espèces, les tritons ponctués (Lissotriton vulgaris), alpestres et palmés, sont assez répandues et colonisent rapidement les mares, jusqu’au cœur des villes. Il faut cependant aussi aménager les alentours, de manière à ce qu’ils trouvent suffisamment de caches pour l’été et des abris pour l’hiver.

Grand Limnée

La Grande limnée (Lymnaea stagnalis) est la plus grande espèce de son genre. C’est un escargot pulmoné d’eau douce qui mesure de 5 à 6 cm. Comme la quasi-totalité des escargots aquatiques, cette espèce est hermaphrodite.
C’est un animal très prolifique, deux individus suffisent à fonder une descendance.