Agence de Développement de l'Economie et de l'Environnement de la Province de Hainaut

MARES EN DANGER

Les mares temporaires et les milieux stagnants constituent des ressources naturelles primordiales pour le maintien de la biodiversité. Comme tous les milieux humides, elles sont des habitats en régression, menacés par les activités humaines.
Les milieux aquatiques et les mares, tout particulièrement, sont soumis à trois types de dégradations: chimique, physique et biologique.
Chimique d’abord, parce que l’activité humaine rejette de plus en plus de matières organiques et de nutriments – on parle d’eutrophisation –, c’est l’exemple typique des algues vertes.
Physique ensuite, car l’urbanisation et l’aménagement du territoire entraînent l’assèchement des mares et leur disparition.
Biologique enfin, car il faut reconnaître que les introductions d’espèces réalisées par l’homme ont bouleversé certains équilibres, impossibles à rétablir.
La mare est soumise également à un processus naturel d’évolution, la conduisant progressivement vers son comblement (disparition de la lame d’eau libre) et son remplacement par un boisement humide.

L’eau, une ressource précieuse.

Comment ne pas s’émerveiller devant une pièce d’eau remplie de vie? Chacun de nous est fasciné, d’une manière ou d’une autre, par le milieu aquatique. L’eau est ô combien précieuse et omniprésente dans le monde qui nous entoure. L’origine de la vie y a commencé il y a 3,5 milliards d’années.

A l’heure où les routes, les zonings industriels et les vastes espaces cultivés dénaturent la valeur de nos paysages et remplacent les milieux naturels, la création d’oasis naturels dans son jardin constitue une action efficace de protection de la nature et de sa biodiversité, un outil didactique passionnant pour les enfants de tous âges ainsi qu’un atout esthétique inégalable.

Invitons la mare dans notre jardin, notre entreprise, notre commune ou encore, notre école. Il y a tant à apprendre d’elle.

Espaces à préserver!

Au-delà de la dimension esthétique et relaxante de la mare, cette dernière est un lieu de refuge et d’alimentation pour les animaux. La mare a, par conséquent, un haut potentiel biologique et vous invite à la découverte d’un milieu passionnant et grouillant de vie.

Ses avantages sont nombreux. Que ce soit au niveau de la préservation d’espèces menacées (habitats qui se réduisent par la disparition de l’espace naturel au profit de logements, l’industrie,…) ou lors d’évènements caniculaires, elle est une importante ressource pour bon nombre d’espèces d’oiseaux,…

Les mares sont des hauts lieux de biodiversité à portée de tous, mais surtout à préserver!

La mare, un trésor de biodiversité.

Une mare est une petite étendue d’eau dormante atteignant au maximum 1,5 mètre de profondeur. Un filtrage mécanique n’est pas indiqué puisqu’il est question, ici, de mare naturelle.

L’intervention de l’homme sera limitée au minimum afin de permettre aux espèces indigènes de s’y développer librement.

Par la colonisation naturelle des plantes et des animaux de nos régions, on atteindra rapidement un équilibre écologique garant du bon état sanitaire et du bon fonctionnement du milieu aquatique.

L’intérêt d’une mare dans l’environnement.

La préservation du milieu naturel doit s’imposer à chacune et chacun d’entre nous comme une réalité.

La valeur écologique des mares est primordiale. Ainsi, les mares, même isolées, servent de refuge pour de nombreuses espèces, et particulièrement en contexte urbain ou d’agriculture intensive. Cet isolement peut également favoriser la protection des communautés aquatiques contre les maladies ou la propagation des espèces invasives.

De par leurs diversités et leurs spécificités, les mares abritent une faune et une flore particulièrement riches. Elles offrent donc refuge, lieu de reproduction, d’alimentation et, bien entendu, un lieu de vie à de nombreuses espèces (par exemple, pour les batraciens dont certains sont très menacés et dont la plupart sont protégés à l’échelle nationale). Ces micro-zones humides abritent d’ailleurs près de 15 % des espèces protégées.

L’existence des réseaux de mares est cruciale pour le maintien de certaines espèces. Ces réseaux sont également nécessaires à de nombreux mammifères et oiseaux en tant qu’éléments particuliers de l’ensemble des habitats que ces espèces ont l’habitude d’utiliser. Ils participent donc au maintien des continuités écologiques indispensables à la faune et à la flore.