Agence de Développement de l'Economie et de l'Environnement de la Province de Hainaut
Troubles de voisinage aux abords d’une ferme

Publié dans Actualités, Agriculture / Agroalimentaire / Circuits Courts

Troubles de voisinage aux abords d’une ferme

troubles -voisinnageLes activités agricoles font intimement partie de la vie à la campagne. Ces activités peuvent produire ce que certains appellent des nuisances: bruits et odeurs (parfois désagréables) qui sont partie intégrante de la vie à la campagne. Ces « troubles de voisinage » sont considérés comme normaux si vous habitez à proximité d’une ferme, de prairies ou de champs:

– Le chant du coq, les bruits d’animaux comme le beuglement des vaches (surtout lors du sevrage des veaux), ou d’autres animaux avant d’être nourris, la présence de mouches…

– Les bruits liés au fonctionnement des machines à la ferme: salle de traite, cornadis, tracteurs ou charroi lié à l’activité agricole (ramassage du lait, livraison d’aliments…)

– Certaines activités doivent être effectuées la nuit pour diverses raisons ou parfois le we: si le temps va se détériorer, l’agriculteur s’empressera de terminer ses récoltes (moissons) ou il travaillera tôt le matin quand les conditions sont idéales par exemple pour appliquer un traitement phytosanitaire à ses cultures, le chargement des tas de betteraves peut aussi se faire de nuit, le chargement des animaux se fait de manière plus calme la nuit que le jour.

– Les odeurs peuvent aussi être source de désagrément: les odeurs d’animaux, du fumier, du silo qui contient l’herbe ou le maïs qui sert d’aliment en hiver. En ce qui concerne les odeurs de fumier, rappelons que celui-ci est un engrais naturel qui permet une fertilisation organique des cultures.

– Enfin, certains troupeaux sont susceptibles d’emprunter les routes pour se rendre de la ferme vers une prairie ou d’une prairie vers une autre, avec le risque que certains individus ne laissent quelques petits colis en cours de route. Rien de bien grave en soi!

Bref, vivre à la campagne, c’est jouir à la fois de son côté bucolique mais c’est aussi accepter les conséquences de l’activité agricole qui s’y déroule et qui par ailleurs y a toujours eu sa place. Les agriculteurs dans la majorité des cas, font en sorte de réduire les bruits et odeurs liés à leur activité. Ils sont conscients que bien vivre ensemble consiste à faire des efforts de part et d’autre. N’hésitez donc pas à les aborder pour aborder des questions qui vous préoccupent. Enfin, pour tout ce qui est lié aux autres bruits, c’est le RGP communal qu’il est indiqué de consulter.