Agence de Développement de l'Economie et de l'Environnement de la Province de Hainaut
La valorisation des produits du terroir: AOP, IGP,STG…

kesako?Labels

Parmi la pléthore de labels de qualité, des plus sérieux aux parfois les plus farfelus, la Commission européenne a proposé 3 systèmes de reconnaissance concernant les produits du terroir visant à promouvoir et protéger les désignations des produits agricoles et denrées alimentaires de qualité.

 

Ces systèmes ont également pour objectif de favoriser la diversification de la production agricole et de protéger les produits contre les usurpations et les imitations.

  • l’Appellation d’Origine protégée (AOP) désigne la dénomination d’un produit dont   toutes les étapes de fabrication ont lieu dans une aire géographique définie, avec   un savoir-faire connu et reconnu. Il doit exister un lien exclusif entre le produit et  son terroir d’origine.
  • L’Indication géographique protégée (IGP) désigne les produits dont les caractéristiques sont étroitement liées à une zone géographique déterminée, dans   laquelle se déroule au moins une étape de leur élaboration. Le lien entre le produit et son terroir d’origine n’est pas exclusif.
  • La Spécialité traditionnelle garantie (STG) permet de protéger une méthode de fabrication ou une composition traditionnelle d’un produit, sans lien avec une aire géographique.

La valorisation des produits du terroir: AOP, IGP,STG…Afin d’aider au montage des dossiers auprès de l’Union européenne et de parcourir plus aisément les méandres administratifs, la Wallonie a crée la « CAIG », la Cellule d’Appui aux Indications géographiques, en collaboration avec les universités de Namur et de Liège (via son pôle Gembloux Agro-Bio Tech). Cette instance aide les groupements de producteurs à rédiger leur cahier de charge en fonction de la réglementation européenne encadrant l’usage des indications géographiques, à décrire les spécificités du produit et ses caractéristiques et à étayer et documenter l’ancienneté du produit.

Au niveau hainuyer, plusieurs groupements de producteurs ont souhaité introduire une demande d’aide auprès de la CAIG. Parmi ceux-ci, à l’heure actuelle, un seul produit doit encore passer le cap de l’acceptation finale par l’Union européenne: l’Escavèche de Chimay. Ce dossier est porté par 3 producteurs dont en Hainaut, l’Escavèche du Val d’Oise.

Après des années de démarches et d’accompagnement par Hainaut Développement, notamment, et sans coup de théâtre, ce produit pourrait bénéficier prochainement, et de manière officielle, de l’Indication géographique protégée (IGP), ce qui lui permettra de préserver sa spécificité territoriale et de promouvoir ses bienfaits auprès des professionnels mais également des particuliers.

Les candidatures relatives aux bières dites « de saison », de la « blanche saucisse » et du « pagnon borain » sont en cours de suivi auprès de la CAIG. Puissent ces dossiers aboutir aussi positivement que celui de l’Escavèche de Chimay…

Martin PAUL – Hainaut Développement

Lire hors ligne:
Visitez le portail de la Province de Hainaut | Plan du site | Aide | Mentions légales | Dernière mise à jour: 27/03/2018