Agence de Développement de l'Economie et de l'Environnement de la Province de Hainaut
ELEA, former à la construction de demain

Installé à Mouscron, le Centre de Formations ELEA vise à informer, sensibiliser et former les professionnels du secteur de la construction aux nouvelles techniques. La construction durable et la performance énergétique du bâtiment sont au cœur des activités d’ELEA.

Lancé en 2010, ELEA est le centre de référence pour les professionnels du secteur, architectes, entrepreneurs, formateurs à la recherche de nouvelles techniques à maîtriser. Axé sur la construction durable et les performances énergétiques, ELEA est accessible aux professionnels, mais aussi aux demandeurs d’emplois.

Un centre qui a vu le paysage qui l’entoure fortement évoluer ces dernières années, comme l’explique Hervé-Jacques POSKIN, Directeur du Cluster wallon Eco-construction et Membre du CA d’ELEA: « A ses débuts, ELEA faisait figure de précurseur. Il n’y avait quasiment aucun acteur actif dans la formation aux nouvelles techniques de construction durable. Aujourd’hui, les formations sont omniprésentes et les acteurs se sont multipliés aux quatre coins de la Wallonie ». Les techniques d’éco-construction sont, en effet, entrées peu à peu dans les cursus, que ce soit au sein des études supérieures ou dans les parcours technique et professionnel.

Changement de lieu et de méthode

ELEA doit donc s’adapter et faire évoluer son modèle. Et une étape importante a été franchie au mois de mars avec le déménagement d’une partie de son infrastructure de Mouscron vers Mons. « Eléa dispose d’une maison en ossature bois qui permet aux personnes en formation de s’exercer grandeur nature », explique Hervé-Jacques POSKIN. Mais un peu isolée à Mouscron, cette structure a donc rejoint le centre IFAPME de Mons matérialisant ainsi le partenariat entre ELEA et l’IFAPME montois.

Si le siège d’ELEA est toujours à Mouscron, elle a donc, depuis quelques semaines également un pied à Mons. Une délocalisation qui ne se limite pas à cet ancrage montois puisque l’asbl a revu complètement ses méthodes de travail et son offre de formations afin de correspondre davantage aux besoins et aux demandes du secteur. « Aujourd’hui, vu l’offre en matière de formations, on ne peut plus demander à des professionnels du secteur de parcourir 200 kilomètres afin de suivre une formation », explique Hervé‑Jacques POSKIN. Et si les professionnels ne viennent plus à ELEA, c’est ELEA qui vient à eux. « Nous nous déplaçons là où il y a une demande et, bien souvent, nous créons des partenariats avec des acteurs locaux », explique le directeur du Cluster Eco-Construction.

Centre de Formations ELEAELEA change mais sa philosophie reste la même: former et convaincre les professionnels du secteur aux techniques les plus récentes en matière de construction durable. Un défi permanent qui a aussi une conséquence positive parfois méconnue, comme l’explique Hervé-Jacques POSKIN: « Lorsqu’une personne, un architecte, un entrepreneur ou un ouvrier comprend pourquoi une technique que nous lui enseignons est meilleure qu’une autre, dans l’optique d’une construction durable, il envisage son travail différemment. On constate une plus grande implication et, in fine, une qualité plus grande ». Le travail de formation mais aussi et parfois surtout de persuasion reste donc primordial. D’autant que, si le concept d’éco-construction progresse, les freins restent nombreux et certains acteurs particulièrement frileux.

Le soutien de l’Union européenne

Le Centre de Formation ELEA participe au Programme européen Interreg France-Wallonie-Vlaanderen. L’objectif de ce projet est de pouvoir donner une formation courte, de plus ou moins 3 jours, sur les différences en rénovation durable entre la France, la Flandre et la Wallonie. Une formation principalement axée sur l’isolation des murs et des toitures en rénovation durable. Un programme accessible tant aux demandeurs d’emplois qu’aux professionnels du secteur.

Si, depuis sa création, en 2010, ELEA a déjà bien changé, son utilité reste particulièrement importante dans un univers de la construction à la fois en perpétuelle évolution mais où, paradoxalement, les changements mettent parfois longtemps à prendre racine.

Aurélien LAURENT

 

Lire hors ligne: