Agence de Développement de l'Economie et de l'Environnement de la Province de Hainaut
Des bandes fleuries pour une lutte biologique par conservation

Les agriculteurs évoluent dans leurs pratiques et sont aujourd’hui conscients que la solution unique et parfaite n’existe pas vis-à-vis de problèmes sanitaires.

Les principes de l’agroécologie leur deviennent plus familiers et ils sont de plus en plus disposés à les intégrer à leur système de culture, même si le retour sur investissement n’est pas toujours évident à cerner.

Certains producteurs sont aussi prêts à aller très loin pour pousser chez eux la biodiversité fonctionnelle, refusant tout traitement, supportant des ravageurs nécessaires au développement des auxiliaires, etc.

Dans ce contexte, la bande fleurie a une belle place à prendre !

Une palette d’outils à disposition de la biodiversité ordinaire mais utile !

La bande fleurie sera d'autant plus efficace qu'elle est proche des cultures… mais ne doit pas gêner les opérations non plus !
La bande fleurie sera d’autant plus efficace qu’elle est proche des cultures… mais ne doit pas gêner les opérations non plus !GRAB

Un certain nombre de producteurs remettent en place ce qu’on appelle des infrastructures agroécologiques utiles (IAE).

Ces IAE constituent toute une palette d’outils complémentaires à leurs pratiques culturales, plus ou moins frayeux et faciles à installer, en fonction de leurs priorités du moment.

L’installation doit idéalement être faite le plus tôt possible, étant donné l’inertie écologique des milieux cultivés.

Quelques exemples d’infrastructures agroécologiques utiles (IEA)

  • Nichoirs
  • Gîtes à chauve-souris
  • Tas de pierre (pour serpents et mustélidés)
  • Tôles (pour serpents)
  • Points d’eau
  • Perchoirs
  • Bandes fleuries
  • Haies agricoles diversifiées

Des ravageurs de plus en plus dangereux en paysages dégradés

Certains ravageurs, comme les campagnols par exemple, deviennent de plus en plus problématiques et préjudiciables, notamment dans les zones agricoles fortement anthropisées, où les refuges pour la faune sauvage deviennent trop rares et isolés…..

 

Source : Des bandes fleuries pour une lutte biologique par conservation

Lire hors ligne: