Vous le savez peut-être, la Wallonie, par son plan de l’Alliance Emploi-Environnement 2016-2019, vise à mobiliser et coordonner, à la fois, les pouvoirs publics, les citoyens et les professionnels du secteur de la construction autour d’actions concertées afin de réduire notre impact sur le climat et notre facture énergétique.

Le 6 mai dernier, 83 000 visiteurs ont, par exemple, découvert 150 chantiers belges qui mettaient en avant la capacité d’innovation du secteur de la construction lors de l’opération « Chantiers ouverts », à l’initiative de la Confédération de la Construction.

Les professionnels sont unanimes: le secteur de la construction est en pleine mutation et intègre de plus en plus des techniques d’éco-construction à la demande
de ses maîtres-d’oeuvres. Mais, utiliser des matériaux bio-sourcés (bois, chanvre, laine, argile, ..) n’est pas suffisant, car l’éco-construction est une démarche intégrée impliquant toute la chaîne des acteurs et nécessitant de réelles innovations pour atteindre ses objectifs de réduction ou de rationalisation de l’utilisation des ressources naturelles, pour l’approvisionnement en circuits courts, etc.

Nous sommes persuadés que le secteur offre des emplois attrayants pour les Hainuyers et que l’effort principal des autorités doit porter sur la formation et la sensibilisation des particuliers et des professionnels. C’est pourquoi la Province de Hainaut a intégré un portefeuille de projet Interreg axés sur la filière du bois, nommé Feel Wood.

Table des matières