Ernest Shop

Après 10 ans de vie et de travail d’infographiste à Bruxelles, Olivier CAHAY s’est installé à Soignies où il a conçu et développé son propre projet d’entreprise. Architecte d’intérieur de formation, et multi-passionné, il a rassemblé ses talents et envies dans un même espace, l’Ernest Shop, une boutique pas comme les autres.

 

« Je suis parti du constat qu’il est fort difficile, soit de faire des cadeaux originaux à des hommes, soit même de s’en offrir. Il existe beaucoup de magasins pour enfants ou pour femmes mais pas pour hommes, dans la région. J’ai donc décidé de rassembler mes passions, pour la mode, pour la musique, pour la déco, notamment, dans un espace original, d’aspect assez brut mais néanmoins convivial, chaleureux et accueillant ».

Ernest Shop est donc un « concept store, unique dans la région, pensé, achalandé et décoré pour les mecs« , peut-on lire sur la page Facebook qui attend avec impatience son cousin de communication: le site Internet. « J’y travaille mais ça traîne un peu« , nous avoue Olivier qui a bénéficié, pour créer son business, de l’aide précieuse d’Avomarc, une structure d’accompagnement des porteurs de projets.

« Ils m’ont été d’une grande aide car, quand je suis allé les voir pour la première fois, mon projet n’était pas encore très clair. Puis, le fait d’en parler, la dynamique du groupe, les rencontres et la formation intensive du début m’ont permis d’élaborer, de construire mon rêve. Avomarc m’a suivi en tout durant 18 mois. Sans ce soutien, je ne me serais jamais lancé! »

En maternité

Ernest Shop est hébergé dans l’une des artères les plus fréquentées de Soignies, la rue de Mons. Olivier y est en couveuse,… dans la maternité commerciale inaugurée par la ville, il y a près de 2 ans.

« Le bâtiment appartient en effet à la ville et je loue l’espace, à des conditions favorables par rapport au marché privé, pour une période de 3 ans. Comme j’y suis depuis presque 2 ans, je vais devoir penser à déménager!« .

Ernest Shop

En ce début 2018, Olivier CAHAY va donc se mettre en quête d’un nouvel espace pour son magasin. Il aimerait rester à Soignies où, progressivement, il s’est fait connaître et apprécier. Son commerce, très distinctif, assoit peu à peu sa réputation. « On m’avait bien dit que cela prendrait un peu de temps, nous confirme-t-il, mais je ne regrette rien. Je m’amuse dans ma boutique« .

Caverne d’Oli Baba!

 Une boutique dans laquelle on trouve des vêtements, des accessoires, des produits d’entretien de la barbe, des bracelets, des vinyles, des montres, des casquettes, des bretelles, des lunettes de soleil ainsi que de la déco et des gadgets. Bref, un peu de tout, car Olivier aime dénicher des produits très spéciaux. « J’ai énormément de produits et de fournisseurs. Ce n’est pas simple à gérer mais c’est ça aussi qui m’amuse dans mon boulot. Chercher, fouiner, pour trouver le produit un peu rare qu’on ne trouve pas partout. Pour l’instant, les vinyles fonctionnent moins bien. C’est un peu par période. J’adore ça et j’espère pouvoir continuer, mais c’est compliqué car on en trouve partout, dans les grandes surfaces et sur Internet. Et c’est impossible pour moi d’avoir les mêmes prix! Je vais essayer de tenir« .

Fort heureusement pour Olivier, quand certains produits déclinent, d’autres prennent le relais. Par exemple, les petits porte-cartes en alu sont très en vogue en ce moment et participent à l’évolution de la notoriété du magasin, selon le gérant. « Ce sont des produits costauds, fabriqué aux Pays-Bas. On les sort souvent de sa poche et c’est clairement le type d’objets qui aide à me faire connaître« .

Olivier CAHAY participe annuellement à quelques foires et salons -comme Maison & objets, à Paris- dans l’optique de dégoter les pièces rares qui feront de l’effet dans ses présentoirs. Le reste de son imposante palette provient d’Internet où de belles trouvailles sont toujours possibles.

Michel BELLEFONTAINE