DESCRIPTION

En cette rentrée, intéressons-nous à un secteur pour lequel la Belgique est classée au 6e rang mondial par Le Logistics Performance Index 2016 de la Banque mondiale, celui du transport et de la logistique.

La Belgique et le Benelux offrent, sans nul doute, de nombreux attraits: réseaux de transport denses, technologies performantes, situation centrale, multimodalité,…

Le secteur des services logistiques se diversifie et se spécialise sur des activités jusqu’alors disjointes (transport, entreposage, manutention, emballage, etc.) pour en offrir le service à leurs clients. Le « supply chain management » permet, lui, d’analyser et d’optimiser les flux de produits et d’informations intra et  interentreprises.

Le dynamisme du secteur est un marqueur de la bonne santé économique du pays: il génère 7,6 % du PIB, et 8 % des emplois en Belgique, en grande partie boostée par l’augmentation des plates-formes de e-commerce et la mondialisation de l’économie.

Pourtant, les préoccupations environnementales, l’élargissement progressif de l’Union européenne et l’entrée de nouveaux acteurs soumis à des coûts et des contraintes moins importants que la Belgique posent de nombreux défis!

Pour encadrer le secteur, le Plan Marshall 1.0 a créé en 2005 le pôle de compétitivité LOGISTICS IN WALLONIA qui accompagne les professionnels dans leur gestion logistique, promeut des initiatives, développe les synergies, accueille des investisseurs, entre autres.

Découvrons, dans le dossier central, toutes les facettes de la logistique en Hainaut qui compte plus de 700 entreprises offrant de petits et grands services.

Table des matières