Dossier rédigé par le Cercle de Mycologie de Mons (60 pages – A4)