Agence de Développement de l'Economie et de l'Environnement de la Province de Hainaut
Quand le numérique gère les arbres de la ville de Luxembourg, Énergie – Environnement
Lire hors ligne:

La capitale du Grand-Duché, avec ses 22.000 arbres, est la ville la plus boisée du continent. Pour les gérer, Luxembourg a fait appel à la technologie de geoVAL.

L’écran de l’ordinateur de Roland Kirch se remplit de cercles. De grands cercles, de petits cercles, chacun d’une couleur différente, et chacun contenant un chiffre. Bienvenue au bureau d’enregistrement des arbres de la ville de Luxembourg. Avec ses 111.000 habitants, la capitale du Grand-Duché abrite à présent quelque 20.000 arbres, et Kirch, qui est responsable de la gestion des arbres au Service des parcs de la ville, en ­connaît beaucoup personnellement.

La ville de Luxembourg, qui s’étend sur une superficie d’environ 5.000 hectares, peut se vanter d’avoir à peu près 970 hectares de forêt, ce qui est une proportion unique en Europe. Les équipes travaillant avec Roland Kirch s’occupent sans relâche de prendre soin des arbres de la ville, en particulier ceux qui bordent les rues et les terrains de jeux, ainsi que ceux qui poussent dans les parcs et d’autres endroits fréquentés par les piétons. En tant qu’inspecteur arboricole certifié, il sait combien il peut être difficile de déterminer si un arbre est malade ou pas. « Ainsi, l’anthracnose (Kretzschmaria deusta) ne peut pas toujours être identifiée de l’extérieur », commente l’expert. « Le champignon détruit l’arbre de l’intérieur, et peut l’affaiblir à un tel point qu’il arrive que l’arbre tombe soudain, sans prévenir. » Dans de tels cas, des appareils de tomographie sonore sont utilisés….

Source : Quand le numérique gère les arbres de la ville de Luxembourg, Énergie – Environnement

Visitez le portail de la Province de Hainaut | Plan du site | Aide | Mentions légales | Dernière mise à jour: 4/11/2016