Agence de Développement de l'Economie et de l'Environnement de la Province de Hainaut
Manger local à l’école | Dialogue@Hainaut

Soirée d'échange Proxial entre les producteurs locaux et les mess des écoles provincialesLe projet Proxial, mené par la Province de Hainaut, vise à développer une alimentation saine, durable et responsable dans ses écoles depuis environ deux ans. Objectif : intégrer davantage de produits frais, de saison et peu transformés dans l’assiette des jeunes. Un véritable système de management de développement durable dans l’enseignement provincial.

Sa mise en place nécessite le rassemblement des compétences et la formation du personnel de cuisine, du personnel enseignant et des autres partenanires chargés d’accompagnés les élèves. Une démarche déjà d’application au mess de l’école de nursing de Tournai.

Motivation et gestion autonome

« Nous travaillons avec 40 fournisseurs locaux et régionaux », explique Marie-Ange Voet, gestionnaire du messe et de l’internant de l’IESPP Tournai. Ses cuisiniers utilisent des produits bio et de saison. « Cela fonctionne car mes équipes acceptent de ne pas utliser du « tout fait ». Ca prend plus de temps, il faut des moyens humains pour y arriver ». Autre clé du succès : une autonomie de gestion dans le choix des produits. « On doit savoir s’adapter à notre public ».

Proximité, gage de qualité ?

« Nous travaillons avec le boulanger du coin et le seul poissonnier de la région », confie la gestionnaire. « Cela crée inévitablement une proximité avec nos fournisseurs ». Une négociation et des échanges qui favorisent la qualité dans l’assiette. « Nos yaourts viennent de la ferme ». Au début, il semble que les jeunes étaeint réticents, habitués au packaging des grandes marques. « On a continué à servir les deux pendant un temps, on les a mis dans des coupelles ». Au final, c’est le local qu’il a emporté auprès des élèves !

Manger local ne coûte pas plus cher

« A Tournai, on cuisine et on sert le légume de la semaine ». Il est disponible en quantité chez le producteur et à un prix plus qu’abordable. « On le décline différemment au fil des jours ». Les jeunes adhèrent, ils découvrent des nouveautés : « Ils connaissent tous la courgette farcie, ils adorent à présent le flan de courgette ! »

Les responsable du projet Proxial estiment que l’implication des parents apparaît comme un défi essentiel auquel chaque école doit se confronter. « La sauce prend à Tournai, on a un véritable return. Les parents viennent nous demander les coordonnées de nos producteurs car leurs enfants sont satisfaits ».

Des réticences dues aux contrôles de l’AFSCA pourraient être un frein à la motivation des autres mess dans démarche. Marie-Ange Voet conseille simplement à ses collègues  qui vont se lancer de « séparer la zone de lavage des fruits et légumes de la zone de découpage ».

A l’heure où les médias ne parlent que de commerce global, Hainaut Enseignement veut donner la priorité aux productions de proximité dans le but de promouvoir l’agriculture et l’économie locale.

Source : Manger local à l’école | Dialogue@Hainaut

Visitez le portail de la Province de Hainaut | Plan du site | Aide | Mentions légales | Dernière mise à jour: 28/10/2016