Agence de Développement de l'Economie et de l'Environnement de la Province de Hainaut
Le Design en Hainaut

Publié dans Actualités, Développement des entreprises, Nos articles

Le Design en Hainaut

Le Hainaut est une terre de créateurs. Ce n’est pas nouveau. On le dit et l’écrit souvent. Et le design y occupe donc une place centrale. Un design dont les ramifications dépassent la simple conception d’objets mais apparaît comme un véritable levier de développement économique. Un design qui joue l’interface entre la technique, les hommes et le commercial. Et le design hainuyer s’exporte aussi, notamment en tissant des liens étroits avec ses voisins. Des collaborations qui profiteront par exemple lors de l’événement Lille Métropole 2020, Capitale mondiale du design.

Dans son atelier de Lessines, Candice DE RIJCKE façonne ses collections de bijoux à l’aide de métaux précieux. A 30 km de là, à Mons, l’équipe d’Hovertone conçoit des outils interactifs pour des musées. Deux exemples (cf. portraits) très différents l’un de l’autre mais qui sont à l’image de la diversité de l’univers du design en Hainaut. Un design qui va bien au-delà de la conception d’objet et qui s’inscrit dans une perspective beaucoup plus large.

De nombreux acteurs

Maison du Design

Maison du DesignInstallé au cœur de Mons, Maison du Design est, depuis 2005, un incubateur d’entreprises spécialisé dans le design. Un site de 1 500 m² dans lequel sont hébergés des projets d’entreprises qui peuvent profiter de l’ensemble des services nécessaires afin qu’ils puissent se développer sur le marché visé.
Les entreprises ou indépendants hébergés le sont, soit dans des studios, soit dans des ateliers, et ils ont à disposition une salle d’exposition afin de mettre en valeur leur travail et soutenir sa commercialisation. « C’est un espace que l’on envisage comme une carte blanche », explique Domenica BUTERA, Directrice de Maison du Design. « Le designer l’occupe comme si c’était sa propre exposition ». Sans oublier, évidemment, le cœur de l’activité du centre montois: l’accompagnement personnalisé des porteurs de projets. « Notre équipe est composée principalement de conseillers économiques qui vont étudier la faisabilité économique des projets. Est-ce qu’il y a un marché pour le projet? Va-t-il être rentable? Quel est le prix à appliquer? Quel est le coût de revient? ». Avec deux cibles principales: les designers en création et les entreprises déjà installées mais qui souhaitent se développer.

En parallèle de cette mission de base, Maison du Design développe aussi un accompagnement pour les entreprises qui ne sont pas issues du secteur du design mais qui envisagent d’y recourir. « Nous considérons le design comme une véritable plus-value économique, culturelle et sociale. Maison du Design effectue donc un important travail de sensibilisation au design auprès des acteurs économiques de la région ». Et une fois l’entreprise convaincue de l’intérêt d’intégrer du design dans son process, Maison du Design détermine alors les opportunités et peut ensuite mettre en relation l’entreprise avec des designers dont le profil correspond aux besoins qui ont été identifiés.

> www.maisondudesign.be

WBDM, Wallonie Bruxelles Design Mode

WBDM, Wallonie Bruxelles Design ModeLa structure WBDM dépend de l’AWEX et de WBI, Wallonie Bruxelles International et offre un accompagnement au développement international pour les entreprises actives dans le secteur de la mode et du design.

« Le développement international des acteurs wallons et bruxellois passe évidemment par une présence importante lors de grands événements. Nous participons ainsi à des salons à Milan, New-York ou en France », détaille Laure CAPITANI, la Coordinatrice de WBDM.

Une présence internationale regroupée sous un label « Belgium is Design ». « Nous nous sommes rendu compte que la marque Belgique était particulièrement forte à l’étranger. Davantage que celle liée à une région. Nous regroupons donc nos efforts avec nos autres partenaires sous un seul label belge », explique Laure CAPITANI.

Une collaboration qui se marque par des échanges réguliers entre les différents acteurs présents sur le terrain de l’accompagnement et du développement du design. « Nous avons de nombreux contacts avec nos partenaires wallons, bruxellois mais aussi français et, en particulier, avec Lille Design. Nous nous réunissons plusieurs fois par an ».
WBDA accompagne également les nombreux acteurs de la mode présents à Bruxelles et en Wallonie. Un accompagnement un peu différent que celui apporté au secteur du design.
Dans le domaine de la mode, regrouper les acteurs et effectuer de la promotion collective est plus compliqué. Plusieurs projets sont donc sélectionnés et soutenus chaque année. « Auparavant, nous menions des actions collectives mais, depuis 2017, nous ciblons plusieurs entreprises et nous leur apportons un soutien spécifique à travers notre Fashion Programme », explique la coordinatrice de WBDM. Lancé en 2017, ce programme s’adresse à des talents et des entreprises soucieuses d’accélérer leur développement commercial et d’intensifier leur image de marque sur le marché international. Ainsi, 2 acteurs de la mode bénéficient d’un budget d’accompagnement de 35 000 € et 15 000 € et, 6 autres, de 4 000 €. Un accompagnement qui peut prendre la forme de coaching en stratégie, développement commercial ou communication.

> www.wbdm.be

Wallonie Design

Wallonie DesignWallonie Design est l’agence wallonne de référence qui facilite le recours au design pour concrétiser des innovations et anticiper les changements de la société, au profit de tous. L’agence valorise le design comme moteur du développement durable et économique avec, comme objectif, d’accroître l’utilisation du design et de ses méthodes, au sein des entreprises wallonnes.1

La plate-forme Wallonie Design vise à intégrer le design au sens large au sein des entreprises, des institutions et des pouvoirs publics en Wallonie. Un objectif qui passe notamment par un accompagnement des entreprises afin d’identifier leurs besoins et de pointer les domaines où l’apport d’un designer pourrait être bénéfique.

Un travail crucial en Wallonie car aujourd’hui le sud du pays est encore ancré dans une vision étroite du design, centrée sur un design graphique ou des objets alors qu’il doit être perçu comme un moteur du développement économique wallon et ce, dans un très large rayon d’actions, y compris dans des secteurs d’activités traditionnels.

Pour remplir ses missions, Wallonie Design s’appuie sur un réseau de partenaires dont Maison du Design et le CID, le centre d’innovation et de design au Grand-Hornu.

> www.walloniedesign.be

Le CID, le centre d’innovation et de design au Grand-Hornu

Centre d'Innovation et du Design au Grand HornuNiché au cœur de l’ancien complexe minier du Grand- Hornu, le CID allie symboles du passé et regard vers le futur avec d’importantes expositions temporaires consacrées au design et aux arts appliqués. Des expositions qui viennent compléter les collections du CID. Le CID a pour ambition de promouvoir le design contemporain à travers une programmation d’expositions et d’activités de médiation mettant en valeur l’innovation, la recherche expérimentale, l’émergence de nouveaux thèmes et horizons de recherches dans les secteurs du design, de l’architecture et des arts appliqués.

Une valorisation du design qui s’effectue notamment à travers un très riche catalogue d’activités à destination des plus jeunes. Stages, ateliers, activités pour les écoles primaires et maternelles, les possibilités sont très nombreuses au sein de cet outil piloté par la Province de Hainaut.

> www.cid-grand-hornu.be

Design Innovation

Design et InnovationDesign Innovation est le Centre de compétence wallon dédié au design. A l’instar des autres centres de compétences, il tisse le lien entre le monde de la formation et celui des entreprises avec, en ligne de mire, le design comme levier de développement économique.

Installé à Charleroi, Design Innovation propose, notamment, un large catalogue de formations à destination des entreprises et des indépendants, mais aussi des demandeurs d’emploi ou des enseignants. Quelques exemples:

    • propriété intellectuelle,
    • initiation au design thinking,
    • écodesign,
    • création de mini-studio photo.

> www.designinnovation.be

Des collaborations transfrontalières

Via le programme transfrontalier européen Interreg, le design hainuyer s’affranchit des frontières et noue des liens avec ses voisins des Hauts-de-France et de Flandre, via plusieurs opérations.

Le projet Design’in

Design'InDesign’in est un projet du programme Interreg rassemblant 5 partenaires français, wallons et flamands qui sont tous confrontés à la même problématique, à savoir la redynamisation commerciale des centres-villes.

Le programme a donc pour but de revitaliser les commerces de centre-ville de Lille Métropole, Mons, Courtrai et Tournai, grâce au design. Dans le cadre de l’action Design’in Shops, divers commerces seront épaulés par des designers pour répondre à des problématiques de visibilité ou d’agencement, par exemple. Suite à ces collaborations, un parcours sera dessiné afin de mettre en avant les commerces exemplaires ayant participé au programme. Cette démarche est collective. Elle s’adresse à tous: citoyens, étudiants, entreprises, commerçants et designers,… se mettront autour de la table pour dégager, ensemble, des actions concrètes et créatives, qui seront favorables pour leur ville. Une action qui vise plus particulièrement les petites structures pas toujours équipées pour faire face à la concurrence. « Dans nos centres-villes, les petits commerçants subissent souvent la concurrence des commerces en périphérie. Des petits acteurs économiques qui n’ont pas toujours les moyens de s’entourer d’équipes créatives. Et c’est là que le projet Design’in Shops peut les aider », détaille Domenica BUTERA.

En Hainaut, ce projet piloté par Maison du Design a déjà rencontré un franc succès puisque 32 commerces à Mons et Tournai ont répondu à l’appel à candidature. Avec des problématiques très différentes les unes des autres mais où les designers sont là pour apporter des solutions novatrices. « Il y a, par exemple, une boutique où la déco est très présente mais la porte d’entrée du commerce n’incite pas à rentrer et ne met pas en valeur l’univers que l’on peut rencontrer à l’intérieur », explique Domenica BUTERA, Directrice de Maison du Design. « Un designer va donc pouvoir travailler sur cette porte afin qu’elle corresponde mieux à l’identité de la boutique. Autre exemple avec un magasin dont la surface s’exprime surtout dans la longueur, ce qui ne facilite pas la circulation. Un designer va, là, pouvoir améliorer l’expérience du client, via de nouveaux aménagements intérieurs ». Et, dans le cadre de ce projet, l’intervention va plus loin que la simple mise en relation du commerce avec un designer puisqu’une participation financière est également prévue afin de concrétiser les projets sélectionnés.

Le projet Design’in se développera aussi via un autre volet: Design’in Town. Avec une question précise: « Comment ramener le flux de chalands dans les axes commerciaux? »

Exemple à Mons où le nombre de chalands est identique année après année. Mais des visiteurs-acheteurs qui ont, petit à petit, changé d’itinéraires et qui désertent de plus en plus les axes commerciaux historiques. Face à ce constat, quelle peut-être l’intervention du design? « Le designer peut réfléchir à l’expérience du chaland afin qu’il revienne vers le centre-ville. On est là dans du design thinking qui vise à développer de nouvelles solutions face à des problèmes identifiés », explique la directrice de Maison du Design.

Et aujourd’hui, la première phase, celle de co-création avec les usagers de la ville est terminée. Un cahier des charges a été rédigé. Avec, par exemple, des pistes d’actions afin d’attirer un public plus familial dans le centre-ville. La balle est à présent dans le camp des designers avec des solutions concrètes attendues pour août 2020.

Août 2020 qui sera un mois important pour le design car ces deux projets Design’in Shops et Design’in Town sont repris dans la programmation de Lille Métropole 2020, Capitale mondiale du Design. « Il était important pour nous de proposer, avec Mons et Tournai, une programmation qui met en avant le fait que le design peut se mettre au service du développement d’un territoire », insiste Domenica BUTERA.

Lille Métropole 2020, Capitale Mondiale du Design

Lille Métropole 2020, Capitale Mondiale du DesignAvec ces projets Design’in Shops et Design’in Town, le Hainaut occupera donc une place à part dans le programme de cette année consacrée au design dans la capitale des Hauts-de-France. Un événement international qui va donc largement déborder des frontières lilloises au travers de ces deux projets de redynamisation commerciale. Mais, ce ne seront pas les seules opérations menées en Hainaut et liées à Lille 2020 puisque durant l’été, avec le projet Pop in Store, des designers qui ne sont pas de la région pourront exposer leurs productions dans des boutiques montoises. L’occasion pour eux d’élargir leur horizon et de partir à la rencontre d’un nouveau public.

Une exposition à Maison du Design sera aussi proposée durant l’été tout comme des conférences et un club d’entreprises spécial Lille 2020. « Entre le 15 août et le 15 septembre, on pourra donc clairement identifier des événements intégrés à la programmation de Lille et qui, peut-être, inciteront les gens à poursuivre leurs découvertes en dehors de la ville française, et de pousser une petite pointe jusqu’à Mons, Tournai ou Courtai, 3 villes partenaires de l’événement », espère Domenica BUTERA.

En parallèle, plusieurs expositions auront lieu au Grand-Hornu et seront labellisées Lille Métropole 2020, Capitale mondiale du Design. Des expos intégrées à la programmation officielle et qui bénéficieront donc de toute la visibilité liée à cet événement international.

Le projet TRIPOD

Pojet Tripod InterregTRIPOD est un projet Interreg de coopération transfrontalière France-Wallonie-Flandre porté par 12 partenaires. Tous actifs dans le développement économique et/ou le design en Flandre, en Wallonie et dans les Hauts-de-France, ils unissent leurs forces et compétences dans l’accompagnement et la formation des entreprises à l’intégration de la méthodologie design, facteur de compétitivité, différenciation et innovation. Le projet TRIPOD est piloté par lille-design, une plate-forme de développement économique par le design lancée en 2011.

Ce projet a aussi pour vocation d’unir la communauté de designers des 3 régions pour créer de nouvelles coopérations et, de ce fait, enrichir les projets des entreprises. Avec, en point d’orgue, un grand événement qui vise à réunir les acteurs transfrontaliers du design, Design Fusion qui, cette année, aura lieu le 20 octobre, à Lille. Cet événement sera l’événement de clôture du projet avec une mise en avant des actions établies en collaboration transfrontalière. Le programme comprendra une exposition des méthodologies, success stories, projets, ainsi qu’une masterclass, des pitchs de designers et des keynotes.

Aurélien LAURENT

Lire hors ligne: