Agence de Développement de l'Economie et de l'Environnement de la Province de Hainaut
La Norvège Un Etat hors de l’UE!

La Norvège Un Etat hors de l'UE!Avec une superficie 10 fois plus grande que celle de la Belgique, la Norvège ne représente qu’un petit marché de 5,4 millions de consommateurs… mais elle est cependant un des pays les plus riches d’Europe, avec un niveau de vie très élevé.

Une économie solide

La Norvège est la 4e puissance économique d’Europe (en PNB/habitant), derrière le Luxembourg, l’Irlande et la Suisse. L’économie norvégienne repose en grande partie sur les secteurs pétroliers et maritimes. Les secteurs chimiques, des biens d’équipements et de métallurgie en font une puissance industrielle complète. Par ailleurs, la Norvège a une balance commerciale positive, une dette publique peu élevée, des finances publiques saines et un taux de chômage sous les 4 %.

La Norvège et l’UE

La Norvège, non membre de la CEE, fait partie de l’accord EFTA/EEE (Espace économique européen) depuis 1994. Ceci implique qu’il n’y a pas de droits de douane pour les produits originaires de l’UE, à l’exception des produits agroalimentaires, un marché qui reste très protectionniste.

La Norvège est donc ouverte aux produits étrangers, mais il faut bien faire attention à ce que les produits répondent aux normes norvégiennes en matière de spécificités techniques et de respect des normes de qualité car, même si alignées sur les normes CE, celles-ci peuvent être différentes.

Les spécificités du marché norvégien

Les pays nordiques ont beaucoup d’aspects historiques et culturels communs, cependant il ne faut pas considérer ceux-ci comme un seul marché. Chaque pays a ses spécificités, réglementations et particularités économiques.

Certains prospects se disent scandinaves ou nordiques; il faut bien vérifier comment ceux-ci couvrent les différents pays et la taille de leurs filiales.

Avoir déjà une référence en Norvège, ou dans un autre pays scandinave est, en général, un avantage et peut s’avérer être un argument de poids lors du contact avec les prospects.

Pour pouvoir être considérés par les prospects contactés, les produits doivent, soit avoir un bon rapport qualité/prix en comparaison avec les produits similaires déjà sur le marché local, soit être novateurs ou apporter un réel avantage différentiel technique par rapport aux produits de la concurrence.

Les circuits de distribution norvégiens ne sont pas nombreux; beaucoup de secteurs sont très concentrés: peu d’acteurs, mais des grands groupes où il est difficile de rentrer. Les circuits sont courts: selon les produits, soit vente à un grossiste/distributeur couvrant toute la Norvège, soit vente à l’utilisateur final. En général, il est conseillé de passer par un intermédiaire local qui connaît le marché et qui pourra assurer un suivi.

Les Norvégiens sont exigeants pour tout ce qui concerne les références: solidité financière de la société, respect des règles éthiques, de sécurité et de santé, des normes, de la protection de l’environnement.
Les sociétés sont généralement disposées à payer pour une qualité supérieure.

Les secteurs porteurs en Norvège

  1. Energies: secteur off-shore (pétrole et gaz) et secteur des énergies vertes
  2. Mines – sidérurgie – métallurgie
  3. Aquaculture et pêche
  4. Biotechnologies: biotech-santé, biotech-marin, biotech-industriel
  5. Secteurs publics: transports, infrastructures et bâtiments
  6. Construction
  7. TIC
  8. Construction navale et shipping
  9. Commerce de détail: alimentation, ameublement, électronique/électroménager, cosmétique, prêt à porter, e-commerce,…
    Source: www.awex-export.be

Intéressé ?

Ingrid Cheron +32 65 342 629

Lire hors ligne: