Le résultat est néanmoins le deuxième meilleur enregistré en 10 ans mais le taux d’attractivité du pays est encore faible puisque seuls 26% des dirigeants sondés pensent que le climat d’investissement évoluera de manière positive dans les trois prochaines années, ressort-il de la dernière édition du baromètre de l’attractivité belge élaboré par le bureau de consultance EY (Ernst&Young).

La Belgique se place au huitième rang du classement des pays européens les plus attrayants (derrière l’Allemagne, la France ou encore les Pays-Bas) et en bas de classement (18e) en termes de créations d’emplois, avec 3.309 nouveaux postes créés grâce à des projets d’investissement étrangers, en légère augmentation (+4%) toutefois par rapport à l’an dernier.

Si peu d’entreprises (13%) ont l’intention de lancer ou d’étendre des activités en Belgique l’année prochaine, seuls 2% des dirigeants de sociétés souhaitent retirer leurs activités de la Belgique, soit le nombre le plus faible enregistré depuis le lancement de l’étude de perception en 2005. « C’est surtout la diminution de l’intérêt des entreprises américaines pour la Belgique qui est inquiétante…..